1000 logements à l'hippodrome à Rambouillet : non !

1000 logements à l'hippodrome à Rambouillet

A Rambouillet, l'Etat a proposé de construire 1000 logements à l'hippodrome. Une proposition que repousse complètement la mairie et le conseil municipal à travers une motion votée au conseil municipal du 20 mai 2015. Rambouillet Pour Tous s'est opposée elle aussi à ce projet.

Qu'est-ce qu'une OIN ?

C'est une Opération d'Intérêt National.

C'est une opération d'urbanisme à laquelle s'applique un régime juridique particulier en raison de son intérêt majeur. L'État conserve dans ces zones la maîtrise de la politique d'urbanisme. C'est donc l'État et non la commune qui délivre les autorisations d'occupation des sols et en particulier les permis de construire dans ces opérations. De même, c'est le préfet et non la commune qui décide de la création d'une zone d'aménagement concerté (ZAC) à l'intérieur d'une OIN.

Une OIN multi-sites ?

Dans le cadre du projet Grand Paris, c'est une quinzaine de sites qui seront concernés. La création d’une opération d’intérêt national (OIN) multi-sites permettrait, en concertation avec les collectivités concernées d’accélérer et de débloquer les situations complexes. Elle donnerait à l’État des pouvoirs exceptionnels en matière d’urbanisme.

Une application à Rambouillet ?

L’État a donc "proposé", voire imposé à plusieurs mairies dont ceux de Rambouillet et de Maisons Lafitte, dans le cadre du plan de mobilisation pour le logement, de créer des logements sur les hippodromes.

Le conseil rejette le document transmis par l’État proposant de construire 600 à 800 logements autour de la gare et 1 000 logements à l’hippodrome.

La surface totale des terrains représente 28 ha.

Plusieurs raisons expliquent ce rejet :

  • abus total de pouvoir de l'Etat dans ce dossier
  • présence dans le Parc naturel à l’hippodrome, dans une zone protégée, non urbanisable
  • la construction de logements a doublé en 10 ans
Facebook Twitter