Prix de l'eau à Rambouillet : encore des débats

Notre article de fond sur l'eau

Nous avons eu trois rapports pour 2015 :

·         Rapport annuel du délégataire du service public de collecte des eaux usées établi par VEOLIA EAU, exploitant du service public de collecte des eaux usées de la Ville de Rambouillet.

·         Rapport annuel du délégataire du service public de l’eau potable établi par la LYONNAISE DES EAUX, exploitant du service public de l’eau potable de la Ville de Rambouillet.

·         Rapport d’activité du SIRR en charge du traitement des eaux usées.

 

Répartition du prix de l’eau

·         33% eau potable

·         33% assainissement

·         33% aux délégataires répartis pour moitié à VEOLIA, pour moitiè à la LYONNAISE

Questions posées :

·         Y-a-t-il une entreprise qui pollue plus que les autres à Rambouillet ? A priori non

·         Comment peut-on faire baisser le prix de l’eau ? Il semble difficiel de faire baisser le prix de l'eau, même après 2018 date d'expiration de la dette de la ville sur les investissements d'assainissement

·         Le coût du traitement de l’eau est-il élevé ? 

·         La mise du réseau en séparatif est-elle aboutie (400 logements pour 9 millions d’euros) ? Non, elle n’est pas aboutie, mais elle aura un impact à la hausse sur le prix de l’eau.

·         La prise de compétence de l’agglomération peut-elle changer les choses financièrement ? Visiblement non

·         Le SIRR est appelé avant 2020 à disparaître car l’agglomération reprend entièrement la compétence

·         La DUP (Déclaration d'Utilité Publique) qui arrive en 2017 aura des conséquences sur la population qui sera obligée de se raccorder au réseau séparatif

La ville a prévu (et mis en provision pour partie)

·         10 millions pour l’eau potable

·         15 millions pour l’assainissement

·         20 millions pour la station d’épuration

Il existe aussi une convention relative à la définition des clefs de répartition dans le cadre de l’actualisation du schéma directeur d’assainissement entre les villes de Gazeran, Vieille-Eglise et Rambouillet. C’est l’agence de l’eau qui impose cette convention et l’assujettit les versements de subventions à cette convention. La mise à jour de cette convention nous coute 440.000 euros.

Au vu de l’interconnexion des réseaux d’assainissement entre les villes de Gazeran, Vieille-Eglise et Rambouillet qui permet de collecter et transporter les eaux usées jusqu’à l’unité de traitement située sur la commune de Gazeran, la convention tripartite définit les clefs de répartition entre les trois collectivités (techniques et financières) sur la base du nombre d’habitants de chaque commune. Les trois communes qui participent à l’utilisation de la station doivent contribuer de façon équitable à son fonctionnement.

 

 

Facebook Twitter