QUELLE EST LA DETTE DE LA VILLE ?

 

Rappelons d'abord deux points fondamentaux

  • les communes doivent présenter chaque année deux budgets : un budget de fonctionnement, qui doit être à l’équilibre (et qui n’occasionne donc aucune dette), et un budget d’investissement (qui lui peut être financé par la dette).
  • la dette de la ville est la résultante de la dette de la commune et de la dette de la Communauté de Communes. Ne prendre en compte que la seule dette de la commune serait mentir car une partie des investissements est réalisée par la "ComCom"

 

LA DETTE DE LA VILLE

Elle était, en 2001, de 20 millions d'euros, soit 803 euros par habitant. Il est naturel de comparer ce chiffre à l'endettement moyen par habitant dans une ville de même taille qui était de 1032 euros à cette époque.

En 2012, la ville était endettée à hauteur de 31.562 millions d'euros, soit 1170 euros par habitant. L'endettement moyen pour une ville de même taille était à cette date de 1066 euros. 

LA DETTE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES

Pour suivre l’évolution réelle de la dette, nous devons ajouter à la dette de la ville celle de la CCPFY (créée en 2003 en qui n'avait donc pas de dettes en 2001). En 2012, elle est de 9.149 millions d'euros. Pour être précis dans ce calcul, il faut la proratiser à hauteur de la part des Rambolitains dans la Communauté de Communes, soit 58%.
Nous obtenons alors un endettement supplémentaire de 5.3 millions d'euros.
 
 
En réalité, la dette cumulée des Rambolitains est donc à fin 2012 de l’ordre de 36.868 millions d'euros soit 1409 euros par habitant. 
 
 
CONCLUSION

En 12 ans, la ville de Rambouillet a ainsi fait passé sa dette de 20 millions à 36,8 millions d'euros soit une explosion de 84% !

Pour comparaison : l'endettement des villes de France a atteint 60,7 milliards d'euros en 2013 soit 10 milliards de plus qu'en 2001 (ce qui, malgré tout, ne fait qu'une croissance de 20%...)

Facebook Twitter