Tout sur la délinquance

Les faits de délinquance à Rambouillet sont passés de 544 en 2012 à 485 en 2013. Globalement, les atteintes aux biens ont baissé de 7% et les vols avec effractions de 15%. Les cambriolages, sujet très sensible à Rambouillet, sont aussi en baisse : ils passent de 174 en 2012 à 143 en 2013.

La police met en évidence l’effet des réunions d’informations auprès des habitants, en les invitant à composer le “17”. Des patrouilles bien réparties en concertation avec la police municipale dans des quartiers ciblés devraient y être pour quelque chose, associée à l’aide de la brigade anticrimminalité (BAC).

Le rôle du conseil local de prévention de la délinquance qui réunit Rambouilet et Gazeran, avec tous les acteurs, de la directrice de l’action sociale à la commissaire en passant par les bailleurs, permet de cibler les actions. Ainsi, pour renforcer la lutte contre les cambriolages, le comité réfléchit à la mise en place de “citoyens vigilants” en s’appuyant sur le réseau des conseils de quartiers.

Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance

Mis en place depuis le 17 Juin 2002 est coprésidé par le Maire de GAZERAN, le Maire de RAMBOUILLET en présence du Préfet des Yvelines. Il se réunit en réunion plénière une fois par an et associe les personnalités désignées par le Maire, les responsables des services de l’Etat ou leurs représentants ainsi que le Procureur de la République et différents intervenants de la commune confrontés aux manifestations de la délinquance (représentants de l’Education Nationale, bailleurs sociaux, services sociaux, transporteurs…).

Le C.L.S.P.D. met en œuvre le contrat local de sécurité qui s’articule autour de trois clubs majeurs dont les axes de travail récents sont :

  • le travail dans les logements sociaux : l’inter bailleur,
  • le travail dans les transports en commun : l’inter transporteur,
  • le travail à destination des mineurs autour de l’interscolaire et des mesures de réparation pénale.

Les axes de travail sont :

  • l’extension de la vidéo-protection,
  • le travail sur les conduites addictives dans le cadre de l’interscolaire
  • le renforcement de l’action des services de Police sur le quartier de la Louvière et de la Clairière
  • le renforcement des relations Police/Transporteurs publics
  • le renforcement du travail de prévention à destination des mineurs
  • la réponse pénale (réparation pénale et les Travaux d’intérêt général)

Le point sur la mise en place de la vidéo protection : évolution du nombre de caméras

  • 2003 : 6
  • 2008 : 27
  • 2010 : 34
  • 2012 : 69
  • 2014 : 79
Facebook Twitter