Tribune libre #4 : LA RIGUEUR FRAPPE A NOS PORTES !

Tribune Rambouillet décembre 2014

Les derniers débats du conseil municipal de novembre étaient une préfiguration claire de l’avenir de notre ville : nos finances sont désormais au plus juste, notre budget accuse un dépassement non prévu, et nos ressources apportées par l’Etat sont en baisse, et seront demain en FORTE baisse.

Le constat est clair : la rigueur frappe à nos portes et l’enjeu MAJEUR des 3 prochaines années sera de répondre à la contrainte budgétaire avec intelligence, courage et finesse.

  • Intelligence, car les postes de dépense sont liés aux charges de personnel qu’il va falloir contraindre au point de ne remplacer qu’un départ à la retraite sur 3. Mais cet effort sera insuffisant, le nombre de postes libérés s’élevant pour les 5 prochaines années à seulement une cinquantaine.
  • Courage car les dépenses liées au fonctionnement et à l’investissement sont lourdes et nous engagent. Rappelons l’illustre projet du pôle spectacle en centre ville qui grève nos budgets pour longtemps, rappelons la liste des petites dépenses diverses qui, goutte après goutte, font déborder le vase des coûts (cinéma à hauteur de 60.000€ par an, patinoire à hauteur de 40.000€ par an pour n’en citer que deux). La liste est longue des subventions à couper, des animations à abandonner, des restrictions à apporter, des investissements à repousser, des syndicats intercommunaux à restructurer pour les rendre plus efficients…
  • Finesse, car l’annonce de ce plan d’économie n’est pas facile à faire. Soit on le cache et les habitants s’en rendront vite compte, soit on le dit et on l’assume, mais les déçus seront nombreux de voir leurs aides et leurs projets abandonnés. Finesse enfin, car les efforts demandés par l’Etat aujourd’hui peuvent évoluer vite, très vite, et notre budget ne doit pas être à bout de souffle, même après ce plan d’économie.

Marc ROBERT comme de nombreux élus de la majorité sont aujourd’hui désemparés. Le bilan dont ils héritent et dont ils sont pour certains responsables est désormais criant. Nous appelons à une politique transparente de rigueur et de bonne gestion. Nous demanderons que tous les postes soient revus, depuis les rémunérations d’élus jusqu’aux plus petites subventions, car le million et demi qu’il nous faut combler ne viendra pas du père Noël J

Joyeux Noël à tous et bonnes fêtes de fin d’année. Nous seront heureux de vous retrouver en 2015 pour une année d’engagement et d’action !

Facebook Twitter