Rambouillet pour tous donne ses premières idées dans Les Nouvelles

Une permanence mobile, une application pour smartphone ou encore un film de campagne, “Rambouillet pour tous” a mis le paquet pour se faire connaître auprès des Rambolitains.

La liste surprise conduite par le candidat indépendant de droite, Grégoire Leclercq déroule désormais ses idées. Elle s'appuie sur un questionnaire auprès des habitants et les « compétences », des membres de sa liste.

Baisser les impôts
Arnaud de Ligniville, numéro quatre de la liste, financier en entreprise a critiqué « l'explosion financière, des impôts bien plus importants que la moyenne ». En terme de fiscalité, il a annoncé la possibilité de « diminuer de 5% les taux locaux d'imposition chaque année pendant les trois premières années ». “Rambouillet pour tous” veut le faire « en baissant les dépenses de fonctionnement; en ne faisant pas tous les investissements, et en cédant une partie du patrimoine comme le Nickel Odéon qui ne servira plus après la construction du pôle spectacles. » Les élus devront aussi faire des efforts : « Nous proposons de diminuer de 20% le montant des indemnités des élus et d'éviter le cumul de responsabilités dans différents syndicats », prévient le tête de liste, Grégoire Leclercq.

Famille
La famille est une priorité de cette liste jeune qui se situe à droite. Il entend faciliter l'accueil des jeunes ménages avec des guides pratiques via Internet. Pour les jeunes ménages, “Rambouillet pour tous” imagine lancer des appels à projet pour les aider à construire des logements collectifs. Le candidat veut créer une école des parents pour répondre à toutes les questions des jeunes parents.

Forêt et chasse
Grégoire Leclercq veut « capitaliser » sur l'image de Rambouillet, la faire connaître aux familles en ouvrant le Domaine des chasses présidentielles, « à travers l'apprentissage des techniques de vie dans la forêt ». Il est le premier candidat à vouloir « réinstaller le Salon de la chasse à Rambouillet ». Il veut privilégier les associations qui mettent en avant les traditions rambolitaines et soutenir les clubs qui défendent les couleurs de Rambouillet à l'image du club de rugby.

Dix caméras par an
L'ancien gendarme imagine des caméras de surveillance « mieux positionnées, Il y a des axes de sortie identifiables, par exemple à Bel-Air, il y a trois passages obligés. » Il assure en trois ans, couvrir tout Rambouillet en installant dix caméras par an.

Le cinéma avec le Pôle spectacles
Le pôle de spectacles est pour Rambouillet pour tous, « une véritable épine dans le pied du futur maire. Un million de frais de fonctionnement pour 200 000 euros de recettes ». Pour diminuer la charge du pôle culturel, Rambouillet pour tous propose d'y regrouper toutes les activités culturelles et notamment le cinéma, mais aussi le conservatoire, ainsi que des séminaires d'entreprises pour créer des recettes. Pour le parking, Rambouillet pour tous, ne voit qu'une solution, un parking sur une partie de la place André-Patenôtre.

Innovation
L'innovation est le mot qui revient à chaque étape. Il veut la 4G et la fibre optique pour tout Rambouillet et ainsi rendre la ville attractive. Pour maintenir les actifs dans la commune, il pense à la création d'un centre de télétravail.

Philippe Cohen, journaliste pour Les Nouvelles