Une fiscalité et un endettement en baisse


Une baisse assumée et efficace des dépenses et des impôts

  • Faire baisser les dépenses de fonctionnement de 10% (dont les frais financiers par abaissement de la dette et l'optimisation des réserves financières), en tenant compte du Glissement Vieillesse Technicité (GVT), de la baisse de 4% de la Dotation globale de Fonctionnement (DGF), et de la création du fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC)
  • Former les responsables achats des services de la commune et de la communauté de communes pour optimiser nos dépenses (informatique, communication, services généraux, services techniques) et geler si nécessaire l'embauche de nouveaux personnels
  • Freiner certains investissements non indispensables ou non prioritaires (rénovation de certains quartiers, certaines salles, création de nouvelles structures...)
  • Diminuer les impôts de 5 % par an sur les trois premières années du mandat pour retrouver le niveau des impôts des villes de même taille
  • Rationaliser les moyens entre la Commune et la Communauté de Communes (deux offices de tourisme, deux Centres d'Action Sociale, deux initiatives bornes numériques...)
  • Etudier les contrats de délégation de service publique afin de tirer les prix vers le bas, notamment de l’eau et de la gestion des déchets
  • Revoir le nombre des syndicats intercommunaux et leur fonction exacte

Un effort réel sur la dette

  • Réaliser un bilan exhaustif de tous les biens immobiliers communaux et planifier une vente des biens non nécessaires au fonctionnement de la ville (Nickel Odéon car double emploi avec le pôle spectacle par exemple)
  • Analyser les ressources potentielles versées par le fonds de soutien aux collectivités détentrices d’emprunts toxiques, prévu par le projet de loi de finances 2014 (8 millions d'euros de dette concernés)
  • Analyser la voie judiciaire, suite à la victoire de la ville de Saint-Maur-des-Fossés contre Dexia crédit local et la Caisse française de financement local (Caffil)
  • Réaliser une étude budgétaire préalable à tout investissement lourd
  • Rechercher l’équilibre des projets financiers par des partenariats avec le privé (hors Partenariats-Public-Privé dont nous refusons l'application dans la ville)